fbpx
Emission en cours

VIA le matin

06:00 09:00

En ce moment

Titre

Artiste


Misant sur son expérience, Karl Grondin veut « propulser » Bécancour

Après Lucie Allard et Denis Vouligny, c’était au tour mardi de Karl Grondin de lancer sa campagne électorale.

Le candidat à la succession de Jean-Guy Dubois, à la mairie de Bécancour, souhaite que l’économie soit la priorité du nouveau conseil, avec notamment une campagne de promotion domiciliaire et des incitatifs créatifs pour attirer des investisseurs. Il veut aussi favoriser l’implantation d’une résidence pour aînés dans l’est de la ville. La sécurité routière et en particulier le non-respect des limites de vitesse dans certains quartiers résidentiels sont aussi une préoccupation. M. Grondin priorise l’installation d’un plus grand nombre d’indicateurs de vitesse mobiles et permanents. Il envisage la mise sur pied d’un comité consultation en sécurité routière et bon voisinage, composé d’une personne responsable dans chaque secteur. Le comité fera des recommandations au conseil municipal.

Afin de mieux échanger avec les citoyens, il compte mettre en place des rencontres-causeries avec eux, un jour par mois. Chaque secteur serait ainsi visité deux fois par année.

Karl Grondin estime que ses sept ans comme conseiller politique du député Donald Martel lui ont permis d’acquérir un bagage d’expérience qu’il n’avait pas en 2013, lorsqu’il s’est présenté à la mairie après quatre ans comme conseiller.

Son travail auprès du député Martel et ses rencontres avec des partenaires de la future zone d’innovation l’ont convaincu du potentiel de ce projet.