fbpx
Emission en cours

En ce moment

Titre

Artiste


La grève des ingénieurs pourrait retarder le chantier de la 55

La grève des ingénieurs pourrait retarder le chantier de la 55

23 juin 2022 à 1:09

Mise à jour le 23 juin 2022 à 1:11

Le ministre des Transports, François Bonnardel

Le ministre des Transports, François Bonnardel, est venu confirmer vendredi le doublement de l’autoroute 55 sur plus de 27 km entre Saint-Grégoire et Sainte-Eulalie, projet annoncé une première fois en 2020.

Québec vise une mise en service graduelle en 2025 et une ouverture complète en 2028, après des investissements estimés à 340 M$.

Des appels d’offres seront lancés cet été pour des travaux préparatoires de déboisement et de services professionnels.

Si sa volonté est de voir les travaux s’amorcer cet automne, François Bonnardel prévient que la grève déclenchée par les ingénieurs du gouvernement pourrait y faire obstacleé

Écouter:

 

Frédéric Rompré, représentant local de l’APIGQ

En contrepartie,  l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) reproche à la présidente du Conseil du trésor, Sonia Lebel, ne pas donner de mandat clair à ses négociateurs.  Frédéric Rompré est le représentant local du syndicat dont une vingtaine de membres manifestaient bruyamment à l’extérieur de l’Auberge Godefroy, là où se tenait la conférence de presse du ministre.

Écouter M Rompré:

 

Cette grève pourrait aussi perturber l’échéancier du chantier de reconstruction de la dalle centrale du pont Laviolette, dont les travaux préparatoires sont planifiés pour cet automne. Néanmoins, le pavage du pont au complet est prévu cet été, des travaux forts attendus en raison du mauvais état de la chaussée.

 

Demande d’échangeur toujours à l’étude

Le ministère des Transports n’a toujours pas tranché entre un pont d’étagement ou un échangeur dans le secteur de l’intersection de la rue Forest et de l’autoroute 55.

La demande de la Ville de Bécancour en faveur d’un échangeur est toujours à l’étude.  La mairesse Lucie Allard en fait un enjeu de sécurité, et sa demande est appuyée par le maire de Saint-Célestin, Raymond Noël :

 

Lucie Allard et la mairesse de la ville voisine de Nicolet saluent tout de même cette annonce, même si celle-ci avait des airs de déjà-vu.

Écouter Geneviève Dubois :