fbpx
Emission en cours

On jase de toi

12:00 13:00

En ce moment

Titre

Artiste


Début imminent du déglaçage printanier

La Garde côtière canadienne entreprendra ses opérations de déglaçage printanier sur le fleuve Saint-Laurent, entre Montréal et Québec, le lundi 1er mars prochain en matinée. Ces activités pourraient même débuter plus tôt. 

C’est que la combinaison de l’actuel redoux et des grandes marées attendues les 26, 27 et 28 février prochains risque de fragiliser la banquise côtière. Le déglaçage se poursuivra ensuite sur plusieurs cours d’eau, rivières et embouchures de rivières, au Québec.

Les opérations annuelles sur le fleuve dont celles dans la portion du Lac-Saint-Pierre ont notamment pour but de briser la banquise côtière en petites sections, évitant ainsi que des blocs de glace de forte taille dérivent et obstruent le chenal de navigation. Quant aux opérations dites de rivières, elles ont pour but de dégager, avec un aéroglisseur, l’entrée des affluents et ainsi prévenir les embâcles et les inondations susceptibles de se produire lors du dégel printanier. 

La Garde côtière canadienne rappelle à la population qu’il peut être très dangereux de s’aventurer sur les glaces du fleuve Saint-Laurent. Le début d’hiver particulièrement doux a eu pour effet de retarder la consolidation de la banquise côtière. Le redoux qui s’annonce, jumelé à des vents qui souffleront du sud-est ou du sud-ouest, fragilisera la banquise et pourrait la faire se décrocher par endroit. 

La Garde-Côtière rappelle qu’il est également dangereux, en tout temps, de s’aventurer sur la glace lorsque les brise-glace ou les aéroglisseurs sont dans les environs. Des mouvements de glace peuvent en effet se produire et représenter un réel danger pour toute personne se trouvant dans la zone opérationnelle de ces navires, même longtemps après leur passage.