Home
  • Home
  • Urgence climatique: Dubois préfère les gestes aux phrases

Urgence climatique: Dubois préfère les gestes aux phrases

4 décembre 2019


Malgré la pression de citoyens, le conseil municipal de Bécancour est toujours hésitant à adopter la déclaration d’urgence climatique.

Lors de la dernière séance du conseil lundi, le maire Jean-Guy Dubois a pris acte d’une nouvelle demande d’une citoyenne en faveur de la reconnaissance de l’urgence climatique, comme l’ont fait de nombreuses municipalités, de même que l’Assemblée nationale.

Le refus de Bécancour de le faire était motivé par la crainte de tenir des discours contradictoires dans le contexte où le projet d’usine d’urée et de méthanol, ProjetBécancour.ag, était sur le point de faire l’objet d’audiences publiques du BAPE. Or celui-ci a finalement été abandonné.

Bécancour reste malgré tout une ville industrielle,  mais Jean-Guy Dubois ne ferme pas la porte à discuter de la déclaration d’urgence climatique avec son conseil.

Le maire pense cependant qu’il y a mieux à faire en matière de développement durable :


, ,

Share