Home
  • Home
  • Revue de la semaine du 24 février 2020

Revue de la semaine du 24 février 2020

28 février 2020


Tous les vendredis, VIA 90.5 FM vous propose un résumé des faits saillants de la semaine sur la scène régionale.

 

Débat du déglaçage printanier

Les opérations de déglaçage printanier du fleuve Saint-Laurent ont débuté cette semaine.

Ces manœuvres menées par la Garde côtière canadienne vont s’échelonner sur quelques semaines. Elles ont pour but de libérer le fleuve Saint-Laurent des banquises qui se sont formées sur ses rives au cours de l’hiver.

Elles visent également à prévenir les embâcles et les inondations lors de la débâcle du printemps en dégageant les embouchures des affluents du fleuve de leurs glaces.

Ces opérations mobilisent deux aéroglisseurs et un brise-glace, au besoin.

 

Bécancour se prépare à la crue printanière

Puisque l’on parle de crue, la Ville de Bécancour a fait le point mercredi soir, avec ses citoyens des zones riveraines, sur les préparatifs municipaux en prévision d’une telle éventualité.

Une trentaine de personnes ont notamment pris connaissance du nouveau fonctionnement pour la gestion des sacs de sable.

Dorénavant, la municipalité déposera sable, sacs vides et pelles à trois endroits stratégiques sur le territoire.  Les citoyens devront remplir leurs sacs, les transporter et les disposer par leurs propres moyens.

 

Des municipalités de la région en territoire huron

La Nation huronne-wendat demande à être consultée lors de l’élaboration de projets de développement dans des municipalités qui chevauchent son territoire traditionnel.

VIA 90,5 FM a obtenu copie d’une lettre acheminée en décembre dernier par le Grand Chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, à des maires de municipalités de l’est de la MRC de Bécancour.

Celle-ci les invite à informer son organisation de tout projet à caractère environnemental ou économique. Cette démarche fait suite à la signature l’an dernier entre le gouvernement fédéral et la Nation huronne-wendat du Protocole sur la consultation et l’accommodement de cette Nation.

Celle-ci doit dorénavant être consultée et accommodée sur tout projet ayant des impacts sur les droits de cette nation autochtone sur son territoire traditionnel protégé par le Traité Huron-Britannique de 1760. Ce traité a été reconnu en 1990 par la Cour suprême du Canada.

Sur la Rive-Sud, ce vaste territoire, appelé Nionwentsïo,  s’arrête à la route 218 dans la MRC de Bécancour.

Pour l’instant, les avocats des municipalités concernées recommandent aux élus de ne pas tenir compte de ces revendications territoriales. Le maire de Sainte-Françoise, Mario Lyonnais, qui a lui-même reçu la lettre, a reçu la même directive du ministère québécois des Affaires autochtones.

 

Écouter M. Lyonnais:

 

Un chantier très attendu

 

Une trentaine de nouveaux chantiers routiers vont s’ajouter à la quinzaine déjà amorcés sur les territoires des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.

Ces travaux font partie des 83 chantiers prévus sur le réseau routier du Centre-du-Québec, d’ici 2022, pour lesquels Québec dépensera 142 M$.

Parmi les nouveaux projets, notons la reconstruction du pont situé sur le chemin des Épinettes, au-dessus de la rivière Gentilly Sud-Ouest, à Bécancour.

Ce chantier est fort attendu par des agriculteurs du secteur Saint-Gertrude qui sont contraints à un important détour. Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel assure qu’il sera réalisé au plus tard en 2021 et non en 2022 comme certains l’ont évoqué.

 

Écouter M. Martel:

 

Meilleure protection pour l’aluminium

Le Syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour, salue des avancées dans le dossier du commerce de l’aluminium.

Le gouvernement Trudeau annonce la mise en place d’un système de surveillance des importations d’aluminium, dans le but de prévenir le dumping sur le marché nord-américain, par la Chine ou la Russie notamment.

La vice-première ministre Chrystia Freeland assure qu’en cas de forte augmentation des importations d’aluminium étranger, le Canada s’efforcerait de faire modifier l’accord avec les États-Unis et le Mexique pour exiger que l’aluminium utilisé pour les pièces automobiles soit bel et bien « fondu et coulé » en Amérique du Nord.  Ces mêmes dispositions sont déjà prévues pour l’acier.

 

Importante transaction dans le domaine funéraire

On apprenait mardi qu’une importante transaction avait été conclue dans le domaine des services funéraires sur la Rive-Sud.

Le Salon funéraire Bergeron, de Victoriaville, annonce l’acquisition des Services funéraires L. Gaston Gaudet. L’entreprise possède quatre salons funéraires à Sainte-Gertrude, Saint-Grégoire, Gentilly et Daveluyville.

Cet achat permettra au Salon funéraire Bergeron, une entreprise familiale de quatrième génération, d’étendre son territoire jusqu’au pied du pont Laviolette.

Son président, Philippe Bergeron, dit vouloir assurer la continuité des services de proximité offerts dans les établissements actuels et poursuivre la mission de salon de proximité de cette entreprise centenaire.

 

Écouter M. Bergeron:

 

Fini l’urgence de nuit à Fortierville

 Une page d’histoire a été tournée vendredi à Fortierville.  L’urgence du CLSC est désormais fermée la nuit.

En raison du faible nom d’usagers, CIUSSS MCQ a mis fin au projet pilote de télésanté mis en place au début septembre.  Le projet pilote faisait suite à la décision de ne plus maintenir de médecins la nuit à l’urgence, afin de consolider l’offre de services de première ligne en journée.

 

 

 


,

Share