Home
  • Home
  • Nicolet-Bécancour: les priorités des candidats

Nicolet-Bécancour: les priorités des candidats

23 août 2018


La campagne électorale est officiellement en cours au Québec. Dans Nicolet-Bécancour, les quatre principaux candidats promettent une campagne positive et respectueuse.

Cette cordialité a déjà été démontrée cet été lorsqu’ils ont pris une position commune visant à dépolitiser l’enjeu du conflit de travail à l’Aluminerie de Bécancour (ABI). (Voir photo)

 

Lucie Allard : créer un CIUSSS pour le Centre-du-Québec

Pour ce qui est des enjeux régionaux prioritaires, la candidate du Parti Québécois (PQ), Lucie Allard, souhaite que plus de pouvoir soit donné aux régions. Elle veut aussi encourager l’achat local et travailler au déploiement de l’Internet à haute vitesse en région.

Elle est aussi d’accord avec l’engagement du PQ de doter le Centre-du-Québec de son propre Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS). Un tel scénario crée de l’inquiétude sur la Rive-Sud où les corridors de services sont orientés vers Trois-Rivières. Lucie Allard n’y voit malgré tout que des avantages :

 

Marie-Claude Durand : contrer la pénurie de main-d’œuvre

Marie-Claude Durand, candidate du Parti libéral du Québec (PLQ), se préoccupe de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte plusieurs employeurs de la région. Pour contrer ce problème, elle propose d’étendre le modèle développé à Sainte-Françoise et Fortierville avec son Projet d’accueil et d’intégration solidaire (PAIS), qui a permis à des familles d’immigrants de s’installer sur le territoire de la MRC de Bécancour pour y occuper des emplois, notamment dans le secteur agricole:

Le doublement et la sécurité de l’autoroute 55 fait aussi partie des priorités de Mme Durand.

 

Donald Martel : faciliter les projets industriels

Le parc industriel et portuaire de Bécancour vient en tête des priorités du député sortant Donald Martel. Si la Coalition Avenir Québec (CAQ) prend le pouvoir, il entend tout faire pour favoriser la concrétisation de projets industriels, ce qui a fait défaut au cours des dernières décennies. Pour y arriver, il propose de réduire la bureaucratie et de simplifier le financement gouvernemental.

L’agriculture et les écarts interrégionaux des taxes scolaires seront aussi parmi les thèmes importants abordés par le candidat de la CAQ.

 

François Poisson : exiger que les entreprises subventionnées rendent des comptes

Le candidat de Québec solidaire (QS), François Poisson avait été l’initiateur de la position commune des quatre candidats, qui avaient imploré la direction et le syndicat de s’efforcer de travailler à un règlement négocié à l’ABI.  Même si cet appel est resté plutôt neutre, le candidat solidaire partage l’opinion du député Gabriel Nadeau-Dubois qui pense que l’État, qui finance indirectement l’entreprise avec des tarifs d’électricité préférentiels, doit exiger qu’on lui rende des comptes.

L’environnement, et notamment la qualité de l’air dans la région, préoccupe aussi François Poisson.

Les candidats des quatre partis représentés à l’Assemblée nationale ont accepté de participé à un débat organisé par VIA 90,5 FM, le 16 septembre.

Sur la photo: François Poisson (QS), Lucie Allard (PQ), Marie-Claude Durand (PLQ) et Donald Martel (CAQ), lors de leur sortie commune du mois de juillet concernant le lockout à l’ABI. 

 


Share