Home
  • Home
  • Insectes piqueurs : le BTI remis en question

Insectes piqueurs : le BTI remis en question

3 septembre 2020


Généralement reconnu comme inoffensif, le larvicide biologique BTI, utilisé pour le contrôle des insectes piqueurs, ne fait plus l’unanimité. Une vingtaine de citoyens ont signé et acheminé une pétition à la Ville de Nicolet afin qu’elle cesse l’arrosage au BTI.

Les instigateurs s’appuient sur le compte-rendu de diverses études sur le BTI  publié il y a quelques mois par des chercheurs européens.

Ceux-ci mettent en garde la population contre les effets de ce produit sur les écosystèmes, entre autres sur les vertébrés.

Ces citoyens portent la voix de la Coalition Biodiversité “Non au BTI” comme moyen d’élimination des insectes piqueurs. Celle-ci prône des solutions mieux ciblées et plus écologiques pour le contrôle des insectes piqueurs.

Lors de la dernière séance du conseil municipal, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a pris acte de la pétition qui arrive à un bon moment.

Écouter:

Le contrat avec GDG Environnement, qui englobe sept municipalités situées en bordure de la rivière Nicolet, vise non seulement le contrôle des moustiques, mais aussi celui des mouches noires.

Photo: GDG Environnement


,

Share