Home
  • Home
  • Impasse parlementaire: une situation frustrante dit Trudeau

Impasse parlementaire: une situation frustrante dit Trudeau

19 avril 2020


Le premier ministre Justin Trudeau qualifie les conservateurs de «déraisonnables», puisqu’ils refusent toujours les alternatives proposées par son gouvernement libéral minoritaire pour faire une transition vers des séances virtuelles aux Communes.

Il qualifie la situation de « frustrante ». Après plusieurs jours de négociations, les partis fédéraux n’ont pu s’entendre sur un possible retour aux Communes. Sans entente, la Chambre serait rappelée lundi matin avec les 338 députés sur place, ce qui serait impensable estime M. Trudeau.

Le premier ministre garde cependant l’espoir d’en arriver à une entente, à l’heure que tous les Canadiens se font dire de rester à la maison et de maintenir une distanciation sociale pour éviter de propager la COVID-19.

Écouter:

Justin Trudeau s’indigne de l’insistance du Parti conservateur à tenir trois jours de séance parlementaire par semaine, en personne.

Le gouvernement libéral minoritaire proposait plutôt une seule séance hebdomadaire en personne, mais en groupe réduit. À celle-ci s’ajouterait une séance plus élargie, mais virtuelle. Les néo-démocrates l’ont convaincu d’ajouter une seconde séance virtuelle par semaine. Les séances virtuelles ne seraient complètement en place qu’à partir de la semaine du 4 mai.

Les travaux à la Chambre des communes ont été suspendus le 13 mars, d’un commun accord, jusqu’au 20 avril, en raison de la pandémie. Tous les partis doivent s’entendre pour prolonger cette suspension.

 

 


, , ,

Share