Home
  • Home
  • Il y a 30 ans, spectaculaire déraillement à Saint-Léonard-d’Aston

Il y a 30 ans, spectaculaire déraillement à Saint-Léonard-d’Aston

12 décembre 2019


Il y a 30 ans, le 12 décembre 1989, la population de Saint-Léonard-d’Aston allait voir son quotidien bouleversé pendant plus d’une semaine.

En milieu d’avant-midi, un train déraille en plein cœur du village, qui se retrouve assiégé par des secouristes, spécialistes et journalistes de la presse nationale.

33 des 91 wagons du convoi s’empilent les uns sur les autres, dont des citernes contenant du chlore et de la soude caustique.  Une délicate opération s’amorce pour déplacer ces wagons. Elle a coûté plusieurs millions de dollars au Canadien National.

Les mesures d’urgence sont alors déployées et c’est au maire de l’époque, Luc Balleux, qu’incombe la coordination  des mesures d’urgence :

Des centaines de personnes sont évacuées par mesure préventive. Heureusement, cet accident spectaculaire n’a fait aucune victime, mais a causé des dommages importants. Des wagons ont notamment heurté deux maisons.

Des pompiers de Saint-Léonard ont assuré une vigile en alternance avec des collègues de villages voisins, mais n’ont jamais eu à intervenir, puisqu’il n’y a pas eu d’incendie.

André Poirier, ancien directeur de la Sécurité incendie de Saint-Léonard-d’Aston

Le chef de l’époque, André Poirier, qui comme toute sa brigade était un pompier volontaire, a beaucoup appris des événements. 30 ans plus tard, il constate que les pompiers sont beaucoup mieux formés et équipés :

 

NDLR: Cet événement fait l’objet d’un documentaire historique qui sera présenté à l’antenne de VIA 90,5 FM le 23 décembre prochain, dans le cadre d’une série préparée en collaboration avec la MRC de Nicolet-Yamaska.

 

PHOTO DE COUVERTURE : L’ancien maire de Saint-Léonard-d’Aston, Luc Balleux, garde précieusement les coupures de presse sur l’événement. 

 

 


, ,

Share