fbpx
Home
  • Home
  • Pillage archéologique dénoncé

Pillage archéologique dénoncé

6 décembre 2020


Le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki de Wôlinak déplore le pillage archéologique qui a lieu dans la MRC de Bécancour. Différents sites d’intérêt archéologique sont dépouillés d’objets anciens par des collectionneurs et marchands d’artéfacts.

Des sites situés près de l’île Montesson et du lac Saint-Paul sont notamment prisés d’individus qui, avec des détecteurs de métaux, arpentent les lieux à la recherche d’artéfacts abénaquis.

Plusieurs pièces de monnaie et autres objets de grande valeur patrimoniale ont disparu.

Or ces objets, lorsqu’ils sont sortis de leur contexte archéologique, entraînent la perte de données scientifiques.

Geneviève Treyvaud est archéologue au bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki de Wôlinak.

Écouter:

Geneviève Treyvaud (Archives VIA 90.5 FM – Jocelyn Ouellet)

Madame Treyvaud signale que cette pratique est interdite en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, qui encadre les fouilles archéologiques. Toute intervention nécessite l’obtention d’un permis délivré par le ministère de la Culture et des Communications.

Écouter:

Même un propriétaire qui aurait un site archéologique sur son terrain doit lui aussi agir en gardien du patrimoine.

Photo de couverture: un artéfact retrouvé à Wôlinak exposé au Grand Conseil de la Nation Waban-Aki (Archives VIA 90.5 FM – Jocelyn Ouellet)


,

Share