Home
  • Home
  • Un lock-out prémédité, soupçonne le syndicat d’ABI

Un lock-out prémédité, soupçonne le syndicat d’ABI

26 mars 2019


Il y aura finalement rencontre lundi prochain, à Montréal, entre le premier ministre François Legault et des représentants syndicaux de l’Aluminerie de Bécancour (ABI).

L’annonce a été faite au moment où des membres de la section locale 9700 des Métallos, tenait à Trois-Rivières, mardi, la première de deux journées de marche. Cette manifestation va se terminera mercredi devant l’Assemblée nationale.

Lors d’un arrêt devant le bureau de comté de Jean Boulet, le président du syndicat, Clément Masse, avait déploré l’échec des démarches du ministre du Travail et réclamé l’intervention de François Legault.

S’adressant aux manifestants, l’adjoint au directeur québécois des Métallos, Dominic Lemieux a soupçonné Alcoa d’avoir prémédité l’actuel lock-out :

Les Métallos pressent François Legault de renégocier cette clause, comme il leur avait promis de le faire en campagne électorale.

 

 

 

 


, , , ,

Share