Home
  • Home
  • Suspension de la médiation : ABI donne sa version

Suspension de la médiation : ABI donne sa version

12 octobre 2018


La direction de l’Aluminerie de Bécancour (ABI) réplique au Syndicat des Métallos qui l’a blâmée pour l’échec de la dernière ronde de médiation en présence de Lucien Bouchard. Le président de la section locale 9700, Clément Masse, avait dénoncé, plus tôt cette semaine, l’absence de volonté de la partie patronale d’en arriver à un règlement négocié.

Dans un communiqué émis jeudi, ABI dit qu’elle « demeure engagée à résoudre le présent conflit de travail, et ce par une entente qui améliorerait la profitabilité et la productivité d’ABI à long terme. »

La direction d’ABI se dit déçue « que la partie syndicale ait refusé de discuter des propositions écrites, présentées le 3 octobre dernier, lesquelles déterminaient un cadre de négociation pour arriver à une entente. Avec ces propositions, tous les employés présentement en lockout retourneraient au travail et les réductions de main d’oeuvre proviendraient seulement des départs volontaires à la retraite. »

ABI assure que l’impasse actuelle dans les négociations n’est pas due aux tarifs d’électricité dont bénéficie ABI, comme le prétend le syndicat.

Sur la base d’une analyse comparative avec d’autres alumineries québécoises, ABI dit qu’elle détient des données internes démontrant qu’ABI a des opportunités d’amélioration claires de sa productivité, et que celles-ci ont présentées à de nombreuses fois à la table de négociations.


, , , ,

Share