Home
  • Home
  • Revue de la semaine du 9 mars 2020

Revue de la semaine du 9 mars 2020

13 mars 2020


Tous les vendredis, VIA 90.5 FM vous propose un résumé des faits saillants de la semaine sur la scène régionale.

 

COVID-19

 La pandémie du coronavirus COVID-19 a été au cœur de l’actualité cette semaine et plus particulièrement à partir de jeudi.

La décision du gouvernement du Québec d’interdire les regroupements de plus de 250 personnes afin de limiter la propagation du virus a entraîné une série d’annulations d’activités sur la Rive-Sud.

 

Centre sportif fermé à Nicolet

L’École nationale de police du Québec (ENPQ) a informé jeudi la Ville de Nicolet qu’elle fermait son Centre sportif (incluant le gymnase, la piscine et la salle d’entraînement).

En conséquence, la Ville, qui assure la gestion des opérations de ce centre suspend donc toutes les activités prévues à cet endroit.

Elle a toutefois maintenu la séance d’inscriptions pour les cours de natation, prévue le samedi 14 mars de 8 h 30 à 15 h à l’hôtel de ville.

 

Diocèse de Nicolet

Conformément à une décision des évêques catholiques du Québec, le diocèse de Nicolet annonce l’annulation des messes dominicales (samedi et dimanche).

 

Activités sportives annulées

 Les activités de sport scolaire prévues le weekend du 13-14 mars sont annulées dans les écoles secondaires de la Rive-Sud.

Hockey Québec a pour sa part décrété la fin de la saison du hockey mineur.

 

Activités culturelles

Plusieurs activités culturelles ont été annulées jeudi. Sur la Rive-Sud, notons que le Théâtre Belcourt a laissé savoir qu’il analyse les prochains spectacles prévus à sa programmation en fonction de la directive gouvernementale concernant les rassemblements de plus de 250 personnes.  Les spectateurs seront informés le plus rapidement possible de toute annulation, le cas échéant.

Patrimoine Bécancour annonce pour sa part le report de son 6e concours de menteries qui devait se tenir  à l’église de Sainte-Angèle-de-Laval le 5 avril prochain.

 

 

Donald Martel approuve la stratégie de la santé publique

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, adhère pleinement à la stratégie de son gouvernement et des spécialistes pour ralentir la propagation de la Covid-19.

Il rappelle que le défi présentement est d’éviter une contamination rapide et massive qui ferait en sorte que les hôpitaux seraient débordés.

 

Écouter:

Monsieur Martel demande à la population d’être indulgente envers les infirmières d’info santé 811, qui sont présentement débordées.

 

La Ville de Bécancour emboîte le pas

La Ville de Bécancour prend différentes mesures dans le but de contribuer aux efforts visant à freiner la propagation de la COVID-19.

Un comité de vigie a été mis sur pied. Parmi les interventions, on a équipé différents départements de désinfectants et de gants.

Les autorités municipales demandent aux gens qui ont des symptômes ou qui reviennent de l’étranger de s’auto-responsabiliser en prenant des précautions ou en allant consulter.

Finalement, tous les regroupements sont annulés.

 

Projet de ferme porcine à Nicolet

Un projet de porcherie est en voie de réalisation à Nicolet.

Le ministère de l’Environnement aurait déjà émis un certificat d’autorisation et tout indique que les promoteurs fourniront bientôt les documents qui confirmeront que le projet est conforme aux  critères municipaux.

Dans ce contexte, la Ville ne peut  faire obstacle au projet, mais peut organiser une consultation publique afin de susciter un échange entre promoteurs et citoyens et favoriser l’acceptabilité sociale. Selon les commentaires reçus, elle pourrait demander aux futurs propriétaires des mesures d’atténuation des odeurs ou autres nuisances comme l’explique la  mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois .

 

Écouter:

Réuni lundi, le conseil municipal a décidé de confier ce processus à la MRC de Nicolet-Yamaska, qui convoquera éventuellement une assemblée publique de consultation. Geneviève Dubois, affirme que les élus ont pris cette décision par un souci de neutralité.

 

 Déjeuner économique du maire de Bécancour

Ouverture prochaine d’un incubateur industriel qui pourrait dès le départ être occupé au maximum de sa capacité, développement du parc industriel J-Demers, zone d’innovation projetée par le gouvernement du Québec… Jean-Guy Dubois lie en grande partie l’avenir économique de sa ville à ce qu’il appelle la révolution environnementale.

C’est là le fait saillant de l’exposé livré mercredi par le maire de Bécancour, à l’occasion de son déjeuner économique annuel.

Tant les projets d’incubation en voie de réalisation que les entreprises que l’on veut attirer dans le futur parc industriel avoisinant, sont tournés vers les technologies environnementales.

Il en va de même pour l’éventuelle Zone d’innovation Bécancour dont la mission tournerait autour de la gestion des gaz à effet serre des grandes entreprises.  Bécancour a la chance de compter sur plusieurs industries intéressées par la démarche.

Le maire Dubois a du mal à cacher son enthousiasme pour ce projet qui, espère-t-il, pourrait aboutir cet été.

 

Écouter:

 

Reprise des activités chez Alubar

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, salue l’annonce de la réouverture, la semaine prochaine, de l’usine de tiges et d’alliages d’aluminium de Bécancour par son nouveau propriétaire, Alubar. La société brésilienne a pris la relève de Sural à la fin de l’été dernier,

Le député Martel estime que la réouverture de l’usine permettra notamment à la région de retrouver la majorité des emplois perdus lorsque l’ancien propriétaire avait mis fin aux activités de production.

En plus de ramener les emplois perdus, l’usine va s’approvisionner entre autres chez A.B.I., ce qui est de nature à favoriser encore plus l’économie régionale.

 

 

 

 

 


Share