Home
  • Home
  • Revue de la semaine du 2 mars 2020

Revue de la semaine du 2 mars 2020

6 mars 2020


Tous les vendredis, VIA 90.5 FM vous propose un résumé des faits saillants de la semaine sur la scène régionale.

 

Pour des intersections plus sécuritaires

C’est une pétition de 444 noms qui a été déposée au conseil municipal de Bécancour, lundi soir, par un groupe de citoyens mobilisés autour de l’enjeu de la sécurité de l’autoroute 55 à Bécancour. Elle a aussi été remise mercredi au député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel par son instigateur, Rémi Provencher.

En attendant son doublement, les résidents des rues Thibodeau, Forest et Prince réclament des aménagements pour sécuriser les intersections de leurs rues et de la 55.

Le député Martel reconnaît que ces intersections sont dangereuses. Il espère faire avancer le dossier et maintien son engagement en faveur du doublement de la route. Le ministre des Transports, François Bonnardel, sera à Bécancour le 12 mars pour discuter du dossier, entre autres, avec le maire Jean-Guy Dubois.

 

Une usine de biocarburants à Bécancour?

La séance du conseil municipal de Bécancour a par ailleurs permis d’apprendre qu’une entreprise qui transforme des huiles et du gras animal en biocarburants souhaite s’implanter à Bécancour.

La Ville s’engage à verser une aide financière de 10 000 $ à Elyon Écoénergie inc., si elle concrétise son intention de s’établir dans le parc industriel La Prade.

Parc industriel LaPrade

Pour le maire Jean-Guy Dubois, la venue de cette petite entreprise s’inscrit en droite ligne avec la volonté de Bécancour de devenir un pôle de technologies vertes.

 

Écouter:

 

 

Chiens dangereux : nouveau fardeau pour les municipalités

Les petites municipalités accueillent avec crainte l’entrée en vigueur cette semaine du Règlement d’application de la Loi sur l’encadrement des chiens, qui vise à diminuer les risques d’attaques de chiens dangereux.

Si dans les municipalités qu’elle dessert, c’est la Société protectrice des animaux de la Mauricie qui a autorité pour faire appliquer les dispositions de ce règlement, ailleurs ce sont les municipalités qui doivent le faire. Pour les petites municipalités, où le personnel est restreint. Il est perçu comme un fardeau comme le souligne le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais.

 

Écouter:

 

Lancement du budget participatif citoyen

La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a lancé mercredi son budget participatif citoyen. Cette quatrième édition amène quelques nouveautés, dont une bonification de l’enveloppe du volet jeunesse qui passe de 10 000 $ à 20 000 $. Quant au volet général, 125 000 $ lui sont réservés.

Les projets seront reçus jusqu’au 17 avril. Différentes étapes d’analyse, de bonification et de conception des projets mèneront ensuite au vote des citoyens en octobre. Un seul projet sera réalisé pour chacun des volets. Les choix du public feront ensuite l’objet d’une résolution du conseil municipal et seront réalisés en 2021.

La mairesse Geneviève Dubois et Jérôme Gagnon, agent de développement durable à la Ville de Nicolet

La mairesse Geneviève Dubois est fière que son initiative ait inspiré d’autres villes de la région.

 

Écouter:

 

Des industries réclament la reconnaissance du transport ferroviaire comme service essentiel

La situation s’améliore dans le parc industriel et portuaire de Bécancour avec la reprise graduelle du trafic ferroviaire, qui a été grandement perturbé par des blocus autochtones pendant près d’un mois. Le PDG de la Société du parc, Maurice Richard, précise cependant qu’il faudra quelques jours, voire quelques semaines avant un retour à la normale.

Maurice Richard

Mais le comité des entreprises et organismes du parc et l’Association canadienne de l’industrie de la chimie poursuivent des démarches afin que le transport ferroviaire soit reconnu comme un service essentiel. Ces organisations sollicitent des appuis. Le conseil municipal de Bécancour leur a donné le sien lundi.

 

Photo de couverture: Rémi Provencher, instigateur de la pétition réclamant la sécurisation des intersections de l’autoroute 55 et des rues Thibodeau, Forest et Prince


Share