Home
  • Home
  • Mort d’un travailleur de Covilac: l’absence d’une procédure de travail en cause

Mort d’un travailleur de Covilac: l’absence d’une procédure de travail en cause

14 mai 2019


La CNESST identifie une planification déficiente des travaux de déblocage d’un silo à grain comme l’une des causes de l’accident qui a coûté la vie à Marc-André Bélisle, le 9 novembre dernier, à Baie-du-Febvre.

Le contremaître de la Coopérative agricole Covilac est entré dans le silo H4 que l’on s’affairait à vider de son maïs, et qui se s’écoulait plus. Il n’était pas accompagné d’un collègue pour le surveiller. Au cours de sa manœuvre de déblocage, l’homme de 41 ans a été enseveli sous le grain et est mort par asphyxie.

Vue de l’intérieur du silo H4 de Covilac

Vincent Ouellette, ingénieur et inspecteur à la CNESST, explique que plusieurs solutions existent pour prévenir un tel accident, mais qu’elles n’ont été appliquées :

On ignore encore si des sanctions seront imposées à Covilac. Le dossier est à l’étude au service juridique de la CNESST qui entend se servir de cet accident pour faire la promotion de bonnes habitudes de travail en espace clos.

Sur la photo principale: Daniel Lemieux, ing. et Vincent Ouellette ing., inspecteurs à la CNESST


, , ,

Share