Home
  • Home
  • Le lockout est terminé à l’ABI

Le lockout est terminé à l’ABI

2 juillet 2019


Les travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour (ABI) viennent de mettre fin au lockout qui dure depuis presque 18 mois. En dépit de la recommandation de leur syndicat de rejeter l’offre patronale déposée la semaine dernière,  les quelque 900 membres des trois unités syndicales ont voté à près de 80 % en faveur de celle-ci. Le taux de participation est de près de 93%.

Comme prévu dans le protocole de retour au travail d’une durée maximale de 8 mois, le retour progressif se fera donc dès le 26 juillet prochain. Lors du dévoilement des résultats du vote, le président de la section locale 9700 des Métallos a annoncé sa démission. Clément Masse ne se sentait pas à l’aise de participer à la mise en application de la nouvelle convention collective. Il reconnait que ce dénouement est un échec.

Monsieur Masse estime que les syndiqués ont cédé à l’épuisement moral et financier, de même qu’à l’incertitude pour leur avenir. Il ajoute que leur combat était devenu inégal :

La classe politique accueille la nouvelle avec soulagement. Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois peut enfin tourner la page sur ce conflit néfaste pour l’économie régionale. Quant au climat de travail à l’ABI, il pense que les prochains mois seront déterminants :

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, ose espérer que la fin de ce conflit pavera la voie à des investissements à l’ABI:

Pour les six ans du nouveau contrat de travail, les syndiqués obtiennent des augmentations salariales totalisant 15,3%.

Pendant cette période, leur paie hebdomadaire sera amputée de 45 dollars pour rembourser une partie des allocations qu’ils ont touchées durant le conflit.

En point de presse à la suite de l’Assemblée générale de ses membres à Trois-Rivières, le président démissionnaire de la section locale 970 des Métallos, Clément Masse, entouré du directeur québécois du Syndicat, Alain Croteau, et de l’adjoint au directeur, Dominic Lemieux 

 

 

 


, ,

Share