Home
  • Home
  • L’ABI déposerait une nouvelle offre selon Donald Martel

L’ABI déposerait une nouvelle offre selon Donald Martel

20 mars 2018


La direction de l’Aluminerie de Bécancour pourrait déposer une nouvelle offre au cours des prochaines semaines. C’est du moins l’espoir qu’entretien le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, à la lumière des discussions qu’il a eu avec des représentants de la compagnie.

Malgré l’impasse des dernières semaines, le caquiste a poursuivi ses démarches pour rapprocher l’entreprise et le syndicat représentant le millier d’employés de l’ABI et rétablir un climat de confiance.

En audio ci-joint, Donald Martel souhaite que la nouvelle offre que l’employeur souhaite déposer soit constructive…

Rappelons qu’une rencontre tenue le 8 mars entre les deux parties n’avait que creusé davantage le fossé. La direction avait alors annoncé qu’elle retirait l’offre finale du mois de décembre, rejetée en janvier par les syndiqués.

Des pertes de près de 42 M$ pour Hydro-Québec

 Le lockout chez ABI coûterait plus de 600 000 $ par jour aux Québécois selon une analyse indépendante réalisée pour  le Syndicat des Métallos.

Les calculs réalisés sur la base des plus récentes données disponibles sur les prix de l’aluminium et les taux de change arrivent à un manque à gagner pour Hydro-Québec de 41,7 M$ depuis le début du lockout le 11 janvier. Sur une base annuelle,  cette perte serait de 220 M$.

C’est que le contrat liant Hydro-Québec et les propriétaires d’alumineries dispense celles-ci de payer l’électricité non utilisée dans un cas de force majeure. Le président du syndicat de l’ABI, Clément Masse, dénonce cette situation qui permet à la compagnie d’échapper aux pénalités qu’elle devrait normalement payer. Écouter Clément Masse en audio…

Hydro-Québec n’a pas voulu confirmer ni infirmer les chiffres dévoilés par le Syndicat des Métallos puisque les données d’un client sont confidentielles.

 

 

 


, ,

Share