Home
  • Home
  • Gaz de schiste: le jugement de Ristigouche Sud-Est sous la loupe

Gaz de schiste: le jugement de Ristigouche Sud-Est sous la loupe

6 mars 2018


La décision de la Cour Supérieure en faveur de la municipalité de Ristigouche-Partie-Sud-Est donne des munitions aux opposants aux gaz de schiste dans la région. Certains reviennent à la charge auprès de leurs conseils municipaux afin qu’ils adoptent des règlements plus sévères que ceux du gouvernement en matière de protection des sources d’eau potable.

Bécancour et Nicolet vont notamment s’affairer dans les prochaines semaines à décortiquer ce jugement qui déboute Gastem. La compagnie d’exploration gazière et pétrolière poursuivait la petite municipalité de la Baie-des-Chaleurs pour 1 M$, estimant que le son règlement protégeant sa source d’eau potable l’avait obligée à arrêter ses activités d’exploration dans le secteur. Craignant elles aussi des poursuites, Nicolet et Bécancour avaient préféré ne pas intervenir en ce domaine. Mais la mairesse Geneviève Dubois et le maire Jean-Guy Dubois conviennent que le jugement de la semaine dernière pourrait changer la donne…

Lors de la séance du conseil municipal de Bécancour, lundi, une citoyenne, Nicole Racine, a souhaité que la Ville joigne sa voix à celles de 335 municipalités qui demandent à la ministre de l’Environnement Isabelle Melançon de leur accorder une dérogation au Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. Elles pourraient ainsi adopter des règles similaires à celles de Ristigouche, afin de bloquer aux pétrolières et aux gazières l’accès à des portions importantes du territoire.


, , , ,

Share