Home
  • Home
  • Revue de la semaine du 13 janvier 2020

Revue de la semaine du 13 janvier 2020

17 janvier 2020


Tous les vendredis, VIA 90.5 FM vous propose un résumé des faits saillants de la semaine sur la scène régionale

 

Unanimité en faveur d’une autoroute 55 plus sécuritaire

Des citoyens de Bécancour unissent leurs voix pour réclamer du ministère des Transports la sécurisation de trois intersections de l’autoroute 55, soit celles des rues Thibodeau, Forest et Prince. Ils se sont présentés lundi devant un conseil municipal déjà acquis à leur cause.

Crédit: Jocelyn Ouellet

Rémi Provencher a pris la parole en leur nom et a annoncé qu’une pétition circule pour réclamer des aménagements visant à sécuriser ces intersections, comme des viaducs et des voies de desserte. Celle-ci sera présentée en mars au député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel. M. Provencher a énuméré les différentes situations qui mettent en danger les usagers.  Il est difficile de traverser l’autoroute, de s’y engager ou encore de la quitter :

À l’instar des élus municipaux, le député Donald Martel fait siennes les demandes de citoyens et est favorable à la construction d’un viaduc à l’une des intersections vers laquelle le trafic des deux autres serait redirigé. D’ici là,  il souhaite des mesures à court terme pour rendre cette portion de la 55 plus sécuritaire.

 

Bécancour reconnaît l’urgence climatique

Talonné depuis plusieurs mois par des citoyens afin qu’il adopte la déclaration d’urgence climatique, le conseil municipal de Bécancour a finalement trouvé un libellé qui est cohérent avec la vocation industrielle de la ville.

On peut y lire notamment que la Ville s’engage à intervenir « pertinemment et réalistement » dans ses champs de compétence. Cela passe par la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Elle s’engage aussi, de façon directe et/ou indirecte, à s’orienter vers une société carboneutre.

Le maire Jean-Guy Dubois :

 

Le CIUSSS-MCQ courtise les aspirantes infirmières

Près de 300 étudiantes et étudiants ont pris part au Happening en soins infirmiers du CIUSSS Mauricie – Centre-du-Québec qui s’est déroulé pendant cinq jours à l’Hôtel Montfort de Nicolet.

Après avoir mis l’accent sur le recrutement lors des trois événements précédents, les responsables souhaitaient mieux connaître le profil des participants, grâce notamment à différents tests et examens.

Crédit: CIUSSS-MCQ

Déjà plus de 250 contrats d’embauche avaient préalablement été signés l’automne dernier.

 

Reprise des travaux au quai de Nicolet

Interrompus pendant près d’un mois, les travaux de réfection du quai fédéral du Port-Saint-François ont repris en début de semaine à Nicolet.

Des  pelles mécaniques se sont remises au travail pour enlever  l’ancien quai de bois datant du début du siècle dernier et de grosses roches restantes à la tête du quai.

Photo : Facebook – Alain Rock

Les travaux de réfection et d’enrochement sont évalués à près de 2 millions de dollars. La cession du quai à la Ville est prévue en juin.

 

Nichoirs pour oiseaux et hôtels à insectes

Le Comité ZIP Les Deux Rives annonce l’installation de nouveaux habitats pour les oiseaux et les insectes autour du lac Saint-Paul à Bécancour.

Gracieuseté : Comité ZIP Les Deux Rives

Les abords de ce plan d’eau renferment une grande biodiversité d’oiseaux et d’insectes. On y retrouve différentes espèces de canards, d’hirondelles ainsi que des abeilles, des bourdons et des coccinelles entre autres.

Les oiseaux nicheurs et certains insectes, dont les pollinisateurs, ont de plus en plus de difficulté à trouver des endroits propices à la nidification et des abris pour l’hiver.

Les habitats qui seront installés à la fin du printemps prendront la forme de nichoirs pour les oiseaux, et d’hôtels à insectes dont nous parle Ophélie Drevet, chargée de projet au Comité Zip Les Deux Rives :

 

Il y a 100: Aurore l’enfant martyre

À Fortierville, on s’apprête à commémorer la mort d’Aurore Gagnon, une tragédie marquante dans l’histoire du Québec.

Le 12 février prochain, il y aura 100 ans qu’est décédée la fillette de 10 ans, des suites de sévices infligés par sa belle-mère.

Crédit: Jocelyn Ouellet – Archives

Afin d’honorer la mémoire de l’enfant martyre, la population du Québec sera invitée à respecter une minute de silence, le 12 février à midi. L’invitation est celle des bénévoles du Centre d’interprétation de Fortierville, qui a une section dédiée à Aurore Gagnon.

Par ailleurs, une célébration religieuse est organisée le 7 mars en l’église de Fortierville.

 

 

 

 

 

 

 


,

Share