Home
  • Home
  • Crue printanière: le pire attendu lundi

Crue printanière: le pire attendu lundi

20 avril 2019


Même si la pluie a été moins abondante que prévue vendredi et samedi, le niveau lac Saint-Pierre et du fleuve Saint-Laurent devrait tout de même dépasser celui du printemps 2017 selon les autorités. La Sécurité civile demande aux riverains de la Rive-Sud du fleuve de se tenir prêts à des inondations, voire des évacuations.

« Hier on pensait atteindre 4 mètres, mais nos prévisions sont un petit peu à la baisse. Nos modèles ont eu peu diminué, donc on serait à 3,85 mètres, au lac Saint-Pierre », estime Bernard Létourneau, conseiller en sécurité civile au ministère de la Sécurité publique. Ce niveau devrait être atteint lundi.

Malgré tout, il lance un appel à la vigilance, puisqu’en 2017, le niveau avait atteint 3,54 mètres.

Rappelons qu’en plus des précipitations, d’autres facteurs expliquent les prévisions des experts, dont le temps doux prévu au cours des deux prochains jours, qui va accélérer la fonte de la neige et les grandes marées qui en aval, ralentissent l’écoulement des eaux du lac Saint-Pierre.

L’Armée en renfort?

La Sécurité civile faisait samedi la collecte des demandes d’assistance adressées aux Forces armées canadiennes qui s’apprêtent à déployer des ressources au Québec. Nicolet et Bécancour ont fait de telles demandes.

La mairesse Geneviève Dubois explique que les équipes actuelles commencent à montrer des signes de fatigue, d’où son souhait de recevoir cette aide précieuse, comme en 2017. Les premiers soldats pourraient être déployés sur le terrain dès dimanche.

Toute la journée, tant à Nicolet que Bécancour, des pompiers, employés municipaux et des bénévoles ont poursuivi inlassablement la confection et la distribution de sacs de sable afin que les citoyens à risque puissent protéger leur propriété. Une vingtaine d’employés en lock-out de l’Aluminerie de Bécancour (ABI) ont notamment répondu à l’appel de Nicolet, et se sont portés volontaires pour l’ensachage. La Ville estimait, en après-midi samedi, que 16 000 sacs étaient disponibles.

Mais comme l’explique en audio la mairesse Geneviève Dubois, si les prévisions se concrétisent et le niveau de 2017 est dépassé, les sacs de sable ne suffiront plus et il faudra des citoyens devront envisager des évacuations :

La ville de Nicolet a par ailleurs annoncé cet après-midi la fermeture de la passerelle du parc écologique de l’Anse du port. Outre le risque d’inondation, cette mesure vise à limiter la circulation dans ce secteur afin de ne pas nuire aux opérations de prévention en cours.

Bécancour : pas en mode panique

À Bécancour, les autorités ont fait le point en milieu d’après-midi. En présence de représentants du service de sécurité incendie de la Ville et de la Sûreté du Québec, le maire Jean-Guy Dubois estime que si le niveau d’eau atteint 3,9 mètres, il est possible d’éviter des catastrophes si les gens sont bien préparés.

Jean-Guy Dubois invite les gens qui craindraient pour leur sécurité de s’adresser à la Ville :

Notons que l’eau de la rivière Bécancour s’approchait des habitations du secteur Belle-Vallée, dans le secteur Sainte-Gertrude. Mais comme ce cours est totalement libéré des glaces, la situation semble moins préoccupante pour la Ville.


, , ,

Share