Home
  • Home
  • Une rupture avec le passé à l’Aluminerie de Bécancour

Une rupture avec le passé à l’Aluminerie de Bécancour

25 juillet 2019


C’est demain matin qu’aura lieu le grand retour au travail des travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour, après plus de 18 mois de lock-out.

Quelques-uns ont suivi des formations au cours des derniers jours afin de se familiariser avec les nouvelles  procédures mises en place par la direction afin d’optimiser la production.

Les employés qui rentreront au travail à l’Aluminerie de Bécancour, vendredi matin, doivent toutefois s’attendre à beaucoup de changements.

Déjà, une réorganisation de la maintenance et une réaffectation des travailleurs, qui devront composer avec des équipes plus petites, ont été annoncées.

Comme pour d’autres longs conflits qui ont marqué l’histoire du Québec, le professeur Jean-Claude Bernatchez s’attend à une rupture avec le passé et l’introduction d’une nouvelle culture organisationnelle, avec le départ à la retraite de plus de 150 employés.

Le professeur Bernatchez ajoute que, pour y arriver, la direction devra implanter un management qui soit inspirant pour les travailleurs.

 

Si quelques travaux auraient été apportés sur les cuves, il est difficile d’en savoir plus sur ce qui a été fait pour reprendre la reprise de la production d’alumium.

La direction et le syndicat ont en effet préféré ne pas faire de commentaires depuis le début de la semaine.

Depuis l’entente intervenue le 2 juillet, les employés ont déjà reçu leurs lettres indiquant leur date de retour approximative.

Le retour doit se faire de façon progressive au cours des six prochains mois.


, , , , ,

Share