Home
  • Home
  • ABI: l’écart se creuse

ABI: l’écart se creuse

10 octobre 2018


Après 9 mois de lockout à l’ABI, difficile d’entrevoir une sortie d’impasse. Le syndicat des Métallos tient la partie patronale responsable pour l’échec de la médiation spéciale tentée par l’ancien premier ministre Lucien Bouchard. 

Les représentants syndicaux disent avoir fait des ouvertures mais qu’ils se sont heurtés à de nouvelles demandes de concessions d’Alcoa, qui serait revenue sur des points qu’ils croyaient réglés. Le président de la section locale 9700, Clément Masse, y voit une absence de volonté de l’employeur de régler le conflit:

Les Métallos comprennent mal ces demandes dans le contexte où, selon leurs chiffres,  l’usine de Bécancour est celle où les coûts de main-d’oeuvre sont les plus bas parmi les usines d’Alcoa en Amérique du Nord.

En assemblée générale mardi soir, les syndiqués se sont montrés prêts à poursuivre le combat tant qu’ils n’auront pas obtenu un règlement négocié.

Écoutez le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau :

Le syndicat espère que le nouveau gouvernement Legault respectera son engagement de se mêler de ce conflit.

Pendant ce temps, la tension a monté mercredi matin sur la ligne de piquetage. Une bousculade a éclaté entre des piqueteurs et des agents de sécurité qui tentaient de laisser passer un camion à l’entrée de l’usine.

 

 


, ,

Share