Home
  • Home
  • ABI : le syndicat demande à nouveau l’arbitrage

ABI : le syndicat demande à nouveau l’arbitrage

21 juin 2019


La section locale 9700 du Syndicat des Métallos réitère sa demande de nommer un arbitre pour définir la prochaine convention collective des travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour (ABI).

Le syndicat dit tendre la main à l’employeur pour qu’il consente lui aussi à l’arbitrage afin de mettre fin au lockout qui en est à son 18e mois. Le président, Clément Masse, affirme que ce geste se veut une réponse à la sortie du ministre du Travail, Jean Boulet, qui a réitéré qu’il était prêt à nommer un arbitre de différends si les deux parties y consentent.

Elle coïncide aussi avec une opinion exprimée par le député Donald Martel, qui invite le syndicat à faire un examen de conscience à propos de l’échec des négociations.

Le député caquiste de Nicolet-Bécancour comprend mal qu’à la suite de sa rencontre avec le syndicat de l’Aluminerie de Baie-Comeau, où la convention collective a été réglée après trois mois de négociation, le syndicat ait jugé qu’on ne pouvait pas comparer la situation des deux usines.

Or même Alcoa arrive à la même conclusion selon Clément Masse :

Dans une lettre d’opinion publiée vendredi matin dans le Nouvelliste, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, rappelle l’impact catastrophique d’une fermeture sur la santé financière de la Ville de Bécancour. Il estime aussi que la récente convention signée à l’usine de Baie-Comeau, même si plusieurs éléments peuvent différer, présente une occasion de reprise de dialogue.

 


, ,

Share